Commerce Sécurité

Paris, traumatisé

18.03.2019

Dégradations sur les Champs-Elysées: les maires d’arrondissements LRI demandent à être reçus par le Premier Ministre

lire l'article

Les maires LRI, notamment des 8e, 16e et 17e arrondissements, sont les premiers concernés par les violences et les saccages qui traumatisent chaque semaine depuis 4 mois les habitants et met en péril l’activité des commerçants dont de nombreux kiosquiers.  

Les images hier de ce 18e épisode de carnage sont insupportables et il est urgent de trouver des solutions efficaces pour éviter à Paris et aux Parisiens de revivre chaque semaine ces scènes de chaos.

Les maires LRI demandent donc à être reçus par le Premier ministre et associés au bilan qui doit être fait, notamment sur la stratégie de maintien de l’ordre qui avait été choisie, alors que le risque de violences et leur intensité était connus.

Nous remercions les forces de l’ordre, les pompiers et tous les agents de la Ville qui se mobilisent chaque week-end pour effacer les traces de carnages qui défigurent Paris.  Malgré l’engagement et le professionnalisme de tous, le sentiment d’impuissance demeure et le traumatisme est grand.  

Demain, la Région Ile-de-France votera le dispositif exceptionnel d’aide aux commerçants et artisans parisiens d’un montant de 1,5 million d’euros. Il sera activé rapidement, à partir du 20 mars. 

Comme nous l’avions demandé en Conseil de Paris, des réductions des droits de terrasse, droits de voirie et droits de place pour les marchés ont été d’ores et déjà mis en place.

Mais c’est d’une réponse politique dont les Parisiens ont besoin aujourd’hui. Ce sont les maires d’arrondissement qui font face chaque week-end sur le terrain et de qui on exige des réponses. Il est donc essentiel qu’ils soient désormais directement consultés et associés aux décisions qui seront prises.