Communication Groupe LRI Humour

Et vous, parlez-vous le Hidalgo?

20.03.2019

LE POINT. Parlez-vous le Hidalgo?

lire l'article

Quand la politique prend son verbe pour des réalités. Retrouvez la chronique de Florence Berthout sur Atlantico.

lire l'article

Le « Hidalgo » n’est pas une langue étrangère mais une langue « étrange » que les Parisiennes et les Parisiens essaient d’apprivoiser ou tout du moins de comprendre depuis 5 ans. Pour les aider (non à le parler…)  mais plutôt à le décrypter, nous avons traduit pour eux les plus fines expressions de la Maire de Paris et des 417 personnes chargées de la communication pour la Ville de Paris !

« Atelier mobile de participation habitante », « Dynamique naturelle de la salissure », « Modernisation tarifaire », « Forfait post-stationnement », « Intensité de sollicitation piétonne », « Topager », « Schéma destructeur de la production linéaire »…

Voici quelques une des perles de langage relevées ici ou là dans les discours, communications, communiqués de presse de la Maire de Paris.

Après un petit dico VOL 1, un jeu de carte (à collectionner… ou pas !) retrouvez chaque soir sur Twitter à 18h (@BoiteANovlangue) le décryptage par les Parisiennes et les Parisiens eux-mêmes de cette novlangue étonnante.

Au-delà de son caractère baroque, pour ne pas dire loufoque, se cache « une arme politique redoutable » qui signe une forme certaine d’impuissance, car quand on ne peut pas changer les choses, on a malheureusement tendance à vouloir changer les mots.

En novlangue, les mots sont tordus jusqu’au supplice. Les phrases sont longues, longues… et structurées (ou plutôt destructurées) par les points nécessaires à l’écriture inclusive… rendant compliquée, incompréhensible ou au mieux lénifiante, toute forme de communication.

« Au-delà du rire, libérateur, ce florilège a pour but de dénoncer une arme politique redoutable. Les équipes de la Maire de Paris ont développé une communication tout à fait singulière, qui s’apparente exactement à ce que George Orwell a appelé la novlangue. » confie Florence Berthout, présidente du groupe LR et Indépendant et maire du Ve, qui a eu l’idée de ce petit recensement pour le moins parlant…