Conseil de Paris

Mobilisation des hôtels parisiens: une décision nécessaire mais tardive.

16.04.2020

Il y a trois semaines, nous demandions à la Maire de Paris de nouer un partenariat d’ampleur avec les hôteliers parisiens. 

Ce matin le PDG d’Accor, Sébastien Bazin, a annoncé au micro de France-Inter que son groupe allait mettre 300 hôtels à disposition de l’AP-HP afin de permettre l’isolement de personnes malades du  COVID-19.  
Marie-Claire Carrere-Gée salue cette initiative du groupe Accor en partenariat avec l’AP-HP et des collectivités territoriales. 
Dès le 31 mars dernier, dans une lettre adressée à Anne Hidalgo, la présidente du groupe LRI lui demandait de « négocier en urgence un partenariat de grande ampleur  avec des hôtels parisiens », afin d’agir rapidement contre les contaminations intra-familiales, l’un des moteurs essentiels de la propagation du virus à Paris en période de confinement. Ce courrier n’a toujours pas reçu de réponse.  
Si nous nous réjouissons aujourd’hui que des décisions efficaces commencent à être prises à titre expérimental, nous regrettons cependant le grave manque d’écoute et de réactivité de l’exécutif municipal.  Sur ce volet des contaminations intra-familiales, trois semaines ont été perdues : nombre de contaminations aurait pu être évitées à Paris.  Le combat contre le virus nécessite une collaboration étroite et constructive entre l’exécutif parisien, les élus, et les maires d’arrondissement. C’est à cette seule condition que nous pourrons réussir.
C’est ce que nous attendons. 
C’est aussi ce que les Parisiens sont en droit d’attendre de la Maire de Paris.